Abomey-Calavi
Agriculture

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DE LA FéNOMa: Mathieu SAHUI face à ses pairs pour la reddition de comptes

Le Bureau Exécutif, le Conseil d’Administration de la FéNOMa, les Présidents des UDM, les techniciens ainsi que les différents délégués et les membres de la FéNOMa entendez Fédération Nationale des Organisations de Maraîchers du Bénin se sont retrouvés le Mardi 09 Mars 2021 à l’Hôtel la majesté de Bohicon. Ceci dans le cadre de l’Assemblée Générale Ordinaire de la FéNOMa au titre de l’année 2020. A l’occasion, les rapports d’activités et financier du Bureau Exécutif puis celui du Comité de surveillance de la période 2020 ont été présentés à l’assistance pour amendements et validation.

Par Laure LEKOSSA

C’est pour la première fois que la Fédération Nationale des Organisations de Maraîchers du Bénin (FéNOMa) tient son Assemblée Générale Ordinaire. Cette première Assemblée Générale, qui s’inscrit dans les obligations du Conseil d’Administration mandaté pour une période de 05 ans depuis le jeudi 30 Janvier 2020. Dans son mot de bienvenu, Mathieu Sahui président de la FéNOMa, après avoir exprimé sa reconnaissance et sa fierté envers tous les élus de sa mandature pour cette première année d’exercice pour leurs efforts à rendre plus visible la fédération , a expliqué qu’une nouvelle dynamique a été insuffler à la FéNOMa dans le but d’améliorer la situation globale des maraîchers sur toute l’étendue du territoire. Pour lui, deux enjeux majeures motivent le développement de la faîtière à savoir l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et la réduction de la pauvreté. Il souligne que grâce à l’appui de plusieurs projets / programmes notamment le PADMAR, la GIZ, ENABEL, la Coopération Suisse, les réformes initiées à l’entame de leurs mandature ont donnés quelques résultats positifs. « Ces réformes dont l’objectif était de renforcer l’ancrage institutionnel de notre faîtière, d’en accroître le rayonnement national et international et de répondre aux exigences organisationnelles de nos ambitions, a abouti à des changements majeures au sein de notre organisation. C’est ainsi que nous avons déménagé de l’ancien siège sise à Agla pour regagner un autre plus élégant à la taille de nos ambitions à Akpakpa. Par ailleurs, la coordination technique a été renforcée en personnel par le recrutement d’un nouveau coordonnateur, d’une secrétaire Administrative et d’un CVA ». Il ajoute « Plusieurs actions de plaidoyers et de lobbying ont été menées à travers une diplomatie offensive de l’actuel Exécutif de la FéNOMa lors de la mission à mi-parcours du PADMAR. Un résultat obtenu de cette action est la construction de 25 Boutiques d’intrants au niveau des communes de la ZIP par le ProCar. Ces boutiques seront cogérés par la FéNOMa et les UCCM ».

C’est par la présentation des arrêtés 136 et 137 portants respectivement sur la mise en place du registre des Organisation Professionnelles Agricoles (OPA) et sur les critères de représentativités, les principes de Bonne gouvernance, et les modalités d’appui des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA), que cette assemblée générale a été ouverte. L’assistance a eu droit à une explication claire et approfondie des deux arrêtés. Gilbert Tankpinou Sécrétaire Général de la FéNOMa et Sylvère Sonon Trésorier Général ont par la suite présenté respectivement le bilan des activités réalisées par la FéNOMa du 30 Janvier 2020 au 08 Mars 2021 et le rapport financier. Pour cette première année d’exercice du Bureau Exécutif, plusieurs activités ont été réalisées et plusieurs résultats ont été obtenus selon le rapport d’activités présenté. Entre autres actions , l’on note la Formalisation des 27 UCCM et 7 crées , la sensibilisation des acteurs sur les avantages de l’utilisation de fertilisants organiques , la mise en place des brigades de surveillance phytosanitaire dans les 27 communes de la ZIP, l’organisation d’une séance de concertation et de diagnostic avec les maraîchers semenciers de la ZIP pour l’élaboration de leurs plans de renforcement de capacités technique et matérielle , la formation des acteurs sur la fabrication des fertilisants et pesticides organiques l’organisation d’un atelier de relecture du plan stratégique de la FéNOMa-Bénin en arrimage avec le cadre programmatique du secteur agricole , le renforcement des capacités des acteurs ( techniciens et élus ) de la FéNOMa sur la Gestion Axée sur les Résultats et Développement (GARD) et sur les méthodes de calcul du taux d’Exécution physique (TEP) et de calcul du Taux d’Exécution Financière (TEF) et bien autres .

Il ressort que pour un PTAB 2020 préalablement évalué à un montant de 1 millards 400 millions, la FéNOMa n’a atteint que 187 millions 30 milles. Une chose qui reflète largement la non atteinte des objectifs à cause des nombreuses difficultés rencontrés par le Bureau Exécutif dont la mobilisation des ressources, le manque de ressources financières pour l’exécution de certaines activités sans oublier aussi la survenance de la pandémie du Coronavirus. Le président du CS, Armand FEKOTAN en présentant aussi son rapport de contrôle a relevé quelques irrégularités dans la gestion administrative qui portent entre autres sur le non-respect de l’ordre des courriers départs et arrivés, la manière de l’élaboration du rapport financier.

Après amendements, les différents rapports ont été validés par l’assistance. Place a été enfin mis sur la présentation et l’amendement du PTAB 2021. Ce PTAB retrace les différentes activités à mener au cours de l’année 2021 avec des prévisions qui reflètent les engagements et les mobilisations déjà obtenus estimé à un montant de 420. 289. 498. Un PTAB 2021 très apprécié et validé par l’assistance qui est sortie satisfaite des échanges très fructueux qui ont été riches en connaissances et en partages. « Je suis satisfait parce que mes attentes ont été comblées, ce que j’attendais à cet Assemblée Générale je l’ai eu grâce au dynamisme de mon président surtout à se familiariser avec ses membres. Pour le PTAB 2021, ce sont des activités que nous attendions depuis longtemps qui ont été planifiées » a laissé entendre Anne Degbe membre du Conseil d’Administration.

Jean Kpomaho Secrétaire Général de l’UDM Collines ajoute « Mes impressions sont bonnes parceque ce qu’on voit à la FéNOMa on ne sent vraiment pas qu’elle est une structure jeune. Je crois que toutes les réunions statutaires se tiennent quand même à bonne date et pour cela, je remercie particulièrement le président de la FéNOMa qui ne ménage aucun effort pour que cette structure puisse être une structure de grande envergure au niveau National. Il faut que chaque maillon travaille à son niveau pour une parfaite exécution de ce PTAB pour que les objectifs soient réellement atteints ».

Notons qu’au terme de cette assemblée Générale, plusieurs résolutions ont été prises.

Lire aussi: ORGANISATION DE LA FILIERE MARAICHAGE AU BENIN: l’Udm-Zou et les Uccm adopte un modèle de collaboration efficace pour le développement de la filière

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image