Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CNA-BENIN/PREMIERE SESSION ORDINAIRE 2024 DE L’ASSEMBLÉE CONSULAIRE DEPARTEMENTALE : Les élus du Littoral s’approprient le décret portant inscription et délivrance de la carte professionnelle aux acteurs agricoles

 CNA-BENIN/PREMIERE SESSION ORDINAIRE 2024 DE L’ASSEMBLÉE CONSULAIRE DEPARTEMENTALE : Les élus du Littoral s’approprient le décret portant inscription et délivrance de la carte professionnelle aux acteurs agricoles

L’assemblée consulaire départementale du Littoral a tenu sa première session ordinaire  au titre de l’année 2024. Elle a eu lieu au siège national de la chambre de l’agriculture le vendredi 31 mai 2023 à Cotonou. Plusieurs points ont été inscrits à l’ordre du jour, notamment celui de l’internalisation du décret N°2023-302 du 07 juin 2023.

Jean-Baptiste HONTONNOU

Comme le stipule l’article 12 du décret n°2018-333 du 25 juillet 2018, « les sessions ordinaires de l’assemblée consulaire départementale ont lieu deux fois par an. La première entre avril et mai pour l’évaluation à mi-parcours de l’exécution du plan de travail et du budget et la seconde entre octobre et novembre pour la session budgétaire de l’année suivante ». Alors, faire le point des activités menées et faire des suggestions pour améliorer la performance de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin (CNA-BENIN) et les services rendus aux ressortissants, c’est cet objectif commun qui a réuni les élus de l’Assemblée Consulaire Départemental du Littoral en cette première session ordinaire de l’année. Dans son allocution, le Directeur Départemental de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (DDAEP), Donatien Migan, a rappelé l’importance de cette assise. Selon ses dires, « elle statue obligatoirement sur les modalités de désignation des élus destinés à siéger à l’Assemblée générale consulaire au niveau national et sur les avis à donner à la demande des pouvoirs publics ».

En effet, il faut dire que la Chambre Nationale de l’Agriculture sort d’un long moment de silence dû « aux différentes réformes engagées pour l’émergence de la CNA-BENIN ». Ce qui a entravé le bon déroulement des activités au sein de l’institution. Néanmoins, le Président de l’ACD Littoral, Oscar AMADJI, affirme que la toute dernière activité est la visite de l’assemblée consulaire et d’autres acteurs à la zone industrielle de Glo-Djigbe. Par ailleurs, en ce qui concerne les activités d’intervention de l’ACD sur le terrain, le projet LEGUME POUR COTONOU a organisé trois séances de sensibilisation et d’adhésion par les acteurs. Des activités auxquelles l’assemblée consulaire a contribué activement. Aussi, a-t-il été mis en œuvre la convention cadre d’exécution du 4 aout 2022 entre le FNDA et la CNA-BENIN. L’assemblée consulaire départementale a également pris part à plusieurs activités.  Entre autres, il y a l’atelier d’appui au plaidoyer des organisations socioprofessionnelles, les 8, 9 et 10 novembre 2023 ; l’atelier de dynamisation du partenariat entre les acteurs de la recherche et les organisations professionnelles agricoles et les prestataires du conseil agricole.

Parlant donc de l’internalisation du décret N°2023-302 du 07 juin 2023 portant modalités d’inscription et de délivrance de la carte professionnelle aux acteurs agricoles, le Président Oscar AMADJI, pense que son « opérationnalisation permettra à la Chambre d’avoir des ressources nécessaires pour accomplir ses missions d’intervention que lui confère la loi ». Par ailleurs, cette session a été une occasion pour le DDAEP de féliciter le gouvernement béninois pour toutes ses prouesses dans le secteur agricole. « Je me fais le devoir de remercier en votre nom, le Président de la République pour sa vision et son engagement de faire de notre pays, un pays à économie prospère avec à la base le secteur agricole », a-t-il affirmé.

Pour finir, le Président Oscar AMADJI a invité les élus à « rester uni derrière la vision du Président la CNA-BENIN qui ambitionne, qu’à l’horizon 2027, la CNA-BENIN est une institution consulaire des professionnels et autres acteurs agricoles, dynamique, rayonnante, bien gouvernée, financièrement autonome et capable de rendre des services de qualité et de contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’agriculture béninoise ».

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *