Abomey-Calavi
Santé et Nutrition

DÉTRESSE PSYCHOLOGIQUE: Un suivi des entrepreneurs agricoles est nécessaire

Pour diverses raisons, des entrepreneures agricoles peuvent être confrontés à une dépression psychologique. Face à ce mal, il convient de leur apporter une aide subséquente afin de les aider à surmonter cette épreuve.

Traditionnellement, on définissait la santé mentale exclusivement par l’absence de maladie mentale ou de troubles mentaux. Cette définition suppose qu’un individu exempt de troubles mentaux est en bonne santé mentale et qu’à l’opposé, une personne atteinte de troubles mentaux ne peut jouir d’une bonne santé mentale. Ce n’est pas toujours le cas.

Vue d’une personne en détresse psychologique

Vanessa ZANNOU

Face à certains aléas de la vie, la santé mentale de l’homme est le plus souvent affectée. Dans le secteur agricole en particulier, nombreux sont les entrepreneurs agricoles qui peuvent souffrir d’une dépression ou d’une détresse psychologique pour plusieurs raisons. Pour Jean-Baptiste Brice AZANDEGBE, conseiller en Relation d’Aide, Praticien certifié en programmation neuro- linguistique et Formateur entreprise en gestion de stress, «   il se peut qu’un entrepreneur agricole n’obtienne pas comme cela se doit la récolte escomptée ou que ses prévisions soient faussées, il se peut également qu’il perde d’un coup tout ce qu’il avait investi, espérant vivement avoir une récolte favorable pour rentabiliser ces investissements ». A l’en croire, ces différentes situations qui dépendent des aléas climatiques ou même des contextes socio-économiques peuvent fragiliser l’entrepreneur agricole et le pousser à une dépression ou à une situation de stress mal géré.  « Je parlais tout à l’heure de contexte socio- économique parce qu’un entrepreneur agricole qui a eu le temps de préparer son espace, pour pouvoir y mettre des semences faire des semences et qui au retour n’obtient pas le financement de la banque pour cette activité peut se voir noyer dans une dépression psychologique.  Et donc que ce soit l’environnement économique ou l’environnement climatique, l’entrepreneur agricole reste une proie quand ces deux types d’environnement ne lui sont pas favorables », explique Jean-Baptiste Brice AZANDEGBE.

  Selon lui, il est important qu’en tant qu’entrepreneur, l’on puisse bénéficier d’un suivi psychologique. « J’en vois rarement qui s’occupe de leur santé émotionnelle ou mentale ou qui cherche réellement à se donner les moyens de se payer une cure psychologique », fait-il savoir.  Pour éviter la dépression psychologique dans ces cas-là selon notre conseiller, chaque entrepreneur devrait accepter avoir régulièrement un suivi psychologique ou émotionnel. « Ce que je recommanderais avec ma petite expérience à l’État, c’est que ces projets qui sont mises en place ou ces organismes créés par l’État pour accompagner les entrepreneurs tiennent compte également de l’aspect émotionnel ou mental de ces derniers. Qu’il y ait dans les programmes de formation ou dans les curricula de formation adressés à ces entrepreneurs des thématiques qui concernent la gestion de la santé émotionnelle la gestion du stress et des émotions et même la gestion des dépressions ou du burn-out » a-t-il laissé entendre.

  Pour finir, Jean-Baptiste Brice AZANDEGBE, conseiller en Relation d’Aide, Praticien certifié en programmation neuro- linguistique et formateur entreprise en gestion de stress encouragé tous les entrepreneurs : « je ne parlerai pas seulement des entrepreneurs agricoles à adopter ces gestes sains et qui consistent à, de temps en temps se fait occulter par des spécialistes de la santé mentale pour voir quel niveau il se trouve. »

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image