Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

FILIÈRE LAIT AU BENIN : La diversité des produits laitiers comme un potentiel économique

 FILIÈRE LAIT AU BENIN : La diversité des produits laitiers comme un potentiel économique

La filière laitière au Bénin est constituée des producteurs et des entreprises privées ou coopératives qui transforment le lait en une très grande variété de produits. Les produits laitiers d’origine animale et végétale, possède un potentiel économique significatif bien que ce potentiel soit largement sous-exploité.

Une transformatrice extrait le lait d’une vache

Rébécca Kafoui KANSOU

La grande diversité de produits laitiers constitue une richesse culturelle et économique pour l’Afrique. Au Bénin, les départements de l’Alibori et du Borgou ont à elles seules près de 70% de l’ensemble des bovins (vaches, taureaux, veaux) élevés dans le pays. Le cheptel bovin est surveillé de près par le gouvernement et les organisations agricoles pour évaluer la santé de l’industrie agricole et la disponibilité des produits bovins sur le marché. Dans ce cadre, le gouvernement béninois pour prendre en compte toutes les chaînes de valeurs de la filière lait, d’origine animale et végétale, prioritairement les produits laitiers d’origine animale a initié le projet Cluster National pour la Redynamisation de la Filière Lait Local au Bénin (ICN-Lait) et un autre à l’horizon 2026 supervisé par le ministère de l’agriculture, de l’élevage d’un coût estimé à 34 milliards Franc CFA pour mobiliser des acteurs directs et indirects autour des chaînes de valeurs de la filière

Les ressources naturelles abondantes, la demande croissante en produits laitiers, le climat favorable à l’élevage laitier et les opportunités d’exportation sont des potentiels que peuvent exploiter les acteurs de la filière lait. Le Bénin bénéficie d’un climat propice à l’élevage de bovins laitiers, avec des conditions météorologiques relativement stables tout au long de l’année. Il dispose de vastes terres cultivables et de pâturages qui pourraient être utilisés pour l’élevage de bovins laitiers. Alors qu’avec l’urbanisation croissante et l’augmentation du niveau de vie, la demande en produits laitiers comme le lait, le yaourt, le fromage, etc., est en augmentation. En améliorant donc la qualité et la quantité de la production laitière, le Bénin pourrait explorer des opportunités d’exportation vers les pays voisins et au-delà. Ceci va également réduire la dépendance croissante du Bénin aux importations de poudre de lait et produits laitiers.

La promotion de l’élevage laitier pourrait également stimuler le développement de l’industrie laitière locale, y compris la transformation, la distribution et la commercialisation des produits laitiers. Le développement de la filière laitière pourrait créer des emplois dans les zones rurales, contribuant ainsi à réduire le chômage et la pauvreté. L’élevage laitier offre aux agriculteurs une source de revenus alternative et complémentaire à d’autres cultures.
Pour exploiter pleinement ces potentialités économiques, le Bénin devra investir dans des infrastructures adéquates, telles que des installations de transformation laitière, des programmes de formation pour les éleveurs, des systèmes de santé animale robustes, ainsi que des politiques agricoles et commerciales favorables à l’industrie laitière. La collaboration entre le gouvernement, le secteur privé et les organisations internationales pourrait également jouer un rôle crucial dans le développement durable de la filière laitière au Bénin.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *