Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DANS L’AGRICULTURE AU BENIN : Une stratégie ambitieuse pour moderniser le secteur à l’horizon 2027

 INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DANS L’AGRICULTURE AU BENIN : Une stratégie ambitieuse pour moderniser le secteur à l’horizon 2027

Se fondant sur la vision gouvernementale de faire du numérique l’un des socles du progrès économique et social, la stratégie nationale d’intelligence artificielle et des mégadonnées (SNIAM) et son plan d’action vise à apporter, selon le document électronique consulté par notre groupe de presse, « des solutions concrètes aux problèmes de développement » dans plusieurs domaines dont l’agriculture.

Le Bénin ambitionne de se positionner comme un acteur majeur de l’Intelligence Artificielle en Afrique de l’Ouest en intégrant cette technologie dans différents secteurs, notamment l’agriculture. Pour ce faire, le Ministère du Numérique et de la Digitalisation a initié l’élaboration de la Stratégie Nationale de l’Intelligence Artificielle et des mégadonnées (SNIAM) et son plan d’actions. La mise en œuvre de cette stratégie, d’un montant prévisionnel de 4,68 milliards de francs CFA sur une période de cinq ans, permettra d’exploiter l’IA dans les domaines cibles de développement, avec pour vision un secteur agricole plus performant à l’horizon 2025 grâce à l’utilisation des solutions numériques. La SNAN-Bénin 2021-2025, qui fait partie du programme d’action du gouvernement (PAG 2021-2026), a retenu comme orientations stratégiques l’amélioration des productivités des filières agricoles, la fiabilité du système d’information sur le secteur, la gouvernance et la gestion du secteur et le renforcement des capacités de tous les acteurs de gestion du secteur agricole.

La SNIAM dans son plan d’action annonce la disponibilité des ressources telles que l’eau, les sols et les intrants, et la planification de la production en fonction des débouchés. Cette stratégie permettra une meilleure gestion et allocation des sols, des eaux et des intrants, ainsi qu’une meilleure planification de la production. Le plan d’action de la SNIAM prévoit l’identification des zones agricoles à fort potentiel, la prédiction de la consommation d’eau par zone, la prédiction de la demande du marché pour un produit agricole donné, la détection de diverses maladies affectant les productions, ainsi que la détection des plantes atteintes d’une maladie grâce à des images capturées par drone. En outre, la SNIAM entend prédire le rendement du sorgho à l’aide de drones et d’apprentissage automatique, outils intégrant des données sur les cultures, la météo et leur historique, ainsi que détecter les maladies du riz et aider les producteurs à anticiper les traitements nécessaires pour assurer la production du Bénin en tant que plateforme de services numériques.

La stratégie prévoit également la mise en œuvre d’une application qui permettra de détecter les avaries et les défauts sur les aliments comestibles, dans le but de détecter les aliments présentant des anomalies à la consommation ou à la vente et les classer (dans le cas d’une utilisation par robot). L’intelligence artificielle est un levier majeur dans la mise en œuvre de cette stratégie, en particulier pour les axes portant sur l’agriculture intelligente. La stratégie intègre également les domaines de la santé, du tourisme, de l’éducation, du transport, de la sécurité, de l’e-Gouvernance et de l’e-Business. Le document de la stratégie est consultable et téléchargeable sur le site du gouvernement. Cette approche s’étale sur une période allant de 2023 à 2027.

Vanessa ZANNOU

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *