Abomey-Calavi
Editorial

Pour l’avenir de l’humanité, sauvons la biodiversité !

Enjeu planétaire depuis 1992, la préservation de la biodiversité est toujours d’actualité et nécessite des actions concrètes et concertées. Je ne trahi aucun secret en affirmant que ce sont des milliers d’espèces qui disparaissent chaque jour sur la planète, menaçant ainsi, selon le programme des Nations-Unies sur l’environnement,  l’extinction de plus d’un million d’entre-elles. A l’origine de cette catastrophe aux conséquences fâcheuses, l’être humain.

Des actions humaines, multiples et multiformes s’opèrent sur des écosystèmes pourtant appelés à s’amenuiser. Le sable par exemple, matériau solide le plus extrait au monde joue un rôle crucial dans la sauvegarde des rivières et des océans. Son absence peut entraîner l’érosion, la salinisation des terres, la perte de protection contre les ondes de tempête et des conséquences sur la biodiversité.

 Mieux, le sable fournit des habitats et des lieux de reproduction à une  diversification de la faune et de la flore, notamment les plantes marines qui agissent comme des puits de carbone ou filtrent l’eau. Il paraît donc évident que la sauvegarde de la biodiversité, passe aussi par la réduction de notre utilisation du sable qui atteint  50 milliards de tonnes chaque année dans le monde, selon le rapport du Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE).

Eviter la perte de notre biodiversité passe également par la protection des abeilles et autres pollinisateurs, papillons, chauves-souris, colibris, qui sont de plus en plus menacés par les activités humaines. La pollinisation, oui. Puisqu’elle assure, d’après l’ONU, la reproduction de près de 90 % des plantes sauvages à fleurs du monde, ainsi que 75 % des cultures vivrières et 35 % des terres agricoles. On voit donc clairement que comme le sable, les pollinisateurs sont aussi indispensables pour la survie des écosystèmes.

Sans les abeilles, premiers polinisateurs de la planète et le sable, deuxième ressource la plus utilisée au monde après l’eau ; c’est toute la biodiversité végétale et animale qui est menacée et les conséquences pourraient être désastreuses pour toute l’humanité. La protection de la biodiversité est une mission quotidienne qui incombe à chacun et sa restauration nécessite l’apport de tous.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image