Abomey-Calavi
Agriculture

PRODUCTION MARAÎCHÈRE AU BÉNIN: Chute de 1,5% en 2019 -2020

Les cultures maraîchères constituent le groupe de cultures le plus impacté par la fermeture de la frontière du Nigéria. La mévente entraînée par cette fermeture a ralenti les élans d’investissement des maraîchers après leur première récolte. Dans l’ensemble, la production a chuté de 1,5%. Les superficies développées ont été réduites de près de 9,5% par rapport à la dernière campagne.

Par Laure LEKOSSA

Par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes, les cultures maraîchères ont connues une variation positive de 3,6%. Les superficies qui étaient de 107 756 ha en 2018-2019 sont réduites à 97. 488 ha au cours de la campagne 2019-2020. Néanmoins, au niveau des principales cultures de ce groupe, on observe de manière constante une régression.

En effet, la production de piment est passée de 102. 136 tonnes en 2018-2019 à 86. 830 tonnes en 2019-2020 soit une baisse de production de 14,9%. Celle d’oignon est passée de 69 .540 tonnes en 2018-2019 à 66 921 tonnes en 2019-2020 soit une régression de 3,8%. Enfin, la production du gombo est passée de 47.882 tonnes en 2018-2019 à 46 .122 tonnes au cours de la campagne agricole 2019- 2020. Ce qui représente une diminution de 3,7%.

Ces trois spéculations (piment, oignon et gombo) représentent respectivement 12,3%, 9,5% et 6,5% de la production totale maraîchère du pays. 706 346 tonnes ont été enregistrés contre 716 .917 tonnes la campagne dernière. La chute de ces productions pourrait s’expliquer par le rétrécissement de la demande liée à la fermeture des frontières bénino-Nigériannes.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image