Abomey-Calavi
Environnement

SEMAINE AFRICAINE DU CLIMAT 2022:Le Gabon, au-delà d’une rencontre, un choix bien pensé

Les projecteurs se sont éteints vendredi 02 septembre 2022 sur l’édition 2022 de la semaine africaine du climat. Au menu, plusieurs discussions dont la principale était de trouver des résolutions en faveur de la crise climatique en Afrique. C’était les 29, 30, 31 août et 02 septembre 2022 en Libreville au Gabon. 

Les officiels

Mahussé Barnabé AISSI

Libreville a accueilli les manifestations officielles pour le compte de l’année 2022, la Semaine africaine du climat. Pendant cinq jours, représentants de gouvernements, dirigeants du secteur privé, organisations de développement, jeunes ainsi que acteurs de la société civile se sont retrouvés au Gabon pour discuter des solutions d’action climatique régionales afin de forger des partenariats régionaux. Aussi, a-t-il été question pour les uns et les autres présents à ce grand rendez-vous de définir la position des pays africains pour la COP 27 prévue dans quelques mois en Egypte. « La Semaine africaine du climat, qui est l’un des derniers grands événements climatiques avant la COP 27, peut nous rassembler et nous permettre d’avancer sur la route de la COP 27 avec un objectif commun et la volonté de construire un avenir meilleur », fait savoir le Président gabonais Ali Bongo Ondimba. Il faut noter que la Semaine africaine du climat 2022 accueillie par le gouvernement gabonais a été organisée par l’ONU Climat avec les partenaires mondiaux que sont le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le Groupe Banque Mondiale. Les partenaires de la région comprennent l’Union Africaine, la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (UNECA). Pour l’Organisation des Nations Unies Climat, ce sommet est une ‘’étape clé’’ avant la COP 27. Au regard des peines auxquelles est confronté le continent noir à savoir (Sécheresse dans la Corne de l’Afrique, températures élevées en Afrique du Nord, inondations au Niger, au Soudan et Tchad…). Le continent est plus que jamais confronté à des épisodes climatiques extrêmes et il faille trouver des solutions stratégiques. « Je vous invite à saisir cette opportunité pour travailler sur des solutions innovantes, concrètes et durables et donner aux nations africaines les moyens de lutter avec succès contre les changements climatiques », a exhorté le président gabonais Ali Bongo O.

Pourquoi le choix du Gabon ?

« C’est la reconnaissance du rôle décisif joué par notre pays dans la lutte contre les dérèglements climatiques », a tonné Ali Bongo Ondimba, président de la République du Gabon sur son compte tweeter (Rapporté par le groupe de presse RFI). C’est dire sans nul doute que le choix du Gabon pour accueillir cette Semaine africaine du climat n’est pas le fruit du hasard. Car situé en plein cœur de la forêt tropicale d’Afrique centrale, le pays est souvent cité pour son combat pour préservation de sa biodiversité.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image