Abomey-Calavi
Agriculture

ASSEMBLEE GENERALE ELECTIVE: Kakayatchi Sahadatou Atta reconduite à la tête de la FENAPAB

Les producteurs d’anacarde se sont donnés rendez-vous ce 27 septembre 2022 pour procéder au renouvellement des membres du bureau de leur instance faîtière. A cette Assemblée générale élective, ont pris part plusieurs autorités en charge du secteur agricole à divers niveaux.

Cédric Joawo BAKPE

C’est une occasion pour les responsables à la tête de la Fédération nationale des producteurs d’anacarde du Bénin (FENAPAB) de rendre compte de leur gestion à leur membre. Kakayatchi Sahadatou Atta, présidente de la FENAPAB s’est donc prêtée à cet exercice devant différentes autorités en charge du secteur agricole à divers niveaux et partenaires techniques et financiers. Mais avant, chacun d’eux a laissé entendre des propos. « La tenue régulière de l’Assemblée générale participe à un bon fonctionnement de la vie d’une coopérative », rappelle Issifou Orou Wara, représentant la Direction départementale de l’agriculture de l’élevage et de la pêche du Borgou. Il a par la suite rassuré de l’accompagnement de la Ddaep pour une bonne promotion de la filière anacarde. Pour Athanase Ateni, Représentant l’Interprofession de la filière anacarde, le réseau Fenapab est une famille non négligeable dans le rang des familles d’acteurs de l’interprofession ; « …ce qui nous rassemble le plus c’est notre anacarde », a-t-il ajouté. Simé Ouorou Ganni, Porte-parole des Partenaires techniques et financiers a fait savoir qu’une coopérative ou toute organisation doit d’abord compter sur ses propres ressources avant d’espérer une quelconque appui des PTF. Présent à cette Assemblée générale élective, Kassimou Issaka, Directeur général de l’Agence territoriale de développement agricole du pôle 4 a exhorté les dirigeants à faire en sorte que la Fenapab soit représentée dans toutes les communes productrices d’anacarde au Bénin. Il leur a aussi demandé de tout faire pour que la majorité des producteurs de noix brute de cajou adhère à l’organisation. « Les gens sont prêts à adhérer », renchérit Bernardin Glehouenou, Conseiller technique OPEA au MAEP avant d’inviter les responsables à réfléchir à améliorer le service à rendre aux membres du réseau. 

Après l’adoption des différents rapports du conseil d’administration et du conseil de surveillance, les producteurs d’anacarde ont porté de nouveau leur choix sur Kakayatchi Sahadatou Atta à tête de l’instance faîtière. Pour la présidente réélue, il y a plusieurs axes sur lesquels il faut travailler : « il y a d’abord la vente groupée qui est un mécanisme qu’on doit améliorer en notre sein parce que c’est un modèle de mobilisation des ressources propres. Ensuite, améliorer l’implication des femmes et aussi, voir comment faire pour que la productivité soit une chose réelle et la transformation aussi », a-t-elle précisé. Ce nouveau bureau a donc de nouveaux défis à l’heure où tous les regards sont tournés vers la filière anacarde.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image