Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

Suivi de la sécurité alimentaire au Bénin : Le CILSS outille les cadres nationaux sur le niveau 1 de l’outil Cadre Harmonisé version 3.0

 Suivi de la sécurité alimentaire au Bénin : Le CILSS outille les cadres nationaux sur le niveau 1 de l’outil Cadre Harmonisé version 3.0

Du 24 au 28 juin 2024 s’est déroulée une formation sur la version 3.0 du Cadre Harmonisé (CH) pour la Sécurité Alimentaire. Organisée par la Cellule Technique de Suivi et d’Appui à la Gestion de la Sécurité Alimentaire (CT-SAGSA), en collaboration avec le Comité Permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) en la faveur des cadres nationaux, cette formation a eu lieu à l’hôtel Restaurant Tropical Events situé à Agla/Hlazounto, Cotonou. 

 

 

Madeleine ATODJINOU

Ayant pour objectif de « renforcer les capacités des acteurs nationaux dans l’utilisation du Cadre Harmonisé (CH), un outil d’analyse consensuelle, pertinente et rigoureuse pour l’évaluation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle »; la formation  a réuni une trentaine de participants provenant des administrations publiques, des organisations non gouvernementales et des partenaires techniques et financiers.

En effet, plusieurs modules ont été couverts par cette formation, tels que : l’introduction au Cadre Harmonisé (CH); les protocoles du Cadre Harmonisé (CH); la collecte et analyse des données; La  production des résultats et l’utilisation des résultats pour la prise de décision. Les questions sur le niveau d’insécurité alimentaire dans la zone du CILSS et de l’Afrique de l’Ouest qui fait environ 18 pays ont été abordées. Évidemment, « l’état de la sécurité alimentaire est vraiment très sérieux parce que le nombre de personnes en insécurité alimentaire est passé à près de 50 millions de personnes. C’est une question assez importante et c’est une situation qui doit être prise avec beaucoup de sérieux et qui nécessite également des actions de prise en charge humanitaires assez consistantes », explique le formateur Martial TRAORÉ du CILSS, du centre d’agrément de Niamey.

L’intervention et l’assimilation des participants se sont révélées dynamiques. C’est le cas de Nina DOSSOUASSI, cheffe de la division de surveillance alimentaire et nutritionnelle de l’État-Atlantique, qui souligne quelques points clés de la formation sur le Cadre Harmonisé (CH) niveau 1. D’un autre côté, Célestin TOGNON l’un des participants fait savoir « qu’il y a eu de nouvelles notions qui ont été apportées et que la qualité du travail sera désormais très avérée ». Il faut dire que les travaux d’analyse de la sécurité alimentaire et nutritionnelle reposent sur des preuves, c’est-à-dire des données d’enquête.

Ainsi satisfaits, les participants ont salué la qualité de la formation et l’expertise des formateurs. Ils ont également apprécié le caractère pratique de la formation, qui leur permettra de mettre en œuvre les connaissances acquises, et souhaitent vivement non seulement d’autres programmes de formation, mais aussi une longue durée que cette fois. Le formateur également, Mr Martial TRAORÉ, n’a manqué de satisfaction à l’endroit des participants. Ce dernier souhaite que ceux-ci s’adonnent à la pratique des choses apprises. Car « c’est dans la pratique qu’ils seront bien outillés pour faire des analyses assez pointues, dont les résultats seront beaucoup plus sensuels et sans trop de discussion ».

En gros, il faut noter que le Cadre Harmonisé (CH) est un outil essentiel pour l’identification des zones à risque et l’estimation des populations en insécurité alimentaire. Pour cela, le CILSS par cette formation permet aux participants de maîtriser les concepts fondamentaux du Cadre Harmonisé (CH) et d’acquérir les compétences nécessaires pour mener des analyses rigoureuses sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Il s’avère aussi nécessaire que le gouvernement béninois appuie les équipes nationales d’analyse du Cadre Harmonisé (CH) et renforce la collaboration entre les différents acteurs impliqués dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *