Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

VAUTOURS CHAROGNARDS : Un oiseau utile à l’environnement en extinction alarmante au Bénin

 VAUTOURS CHAROGNARDS : Un oiseau utile à l’environnement en extinction alarmante au Bénin

Les vautours, souvent perçus comme des animaux repoussants, jouent un rôle crucial dans le bien-être des écosystèmes. Mais ils sont de plus en plus menacés d’extinction et seront privés d’existence si rien n’est fait.

 

Madeleine ATODJINOU

Oiseaux charognards diurnes, les vautours font partie de la famille des Accipitridés. On les trouve dans les régions chaudes et tempérées du monde entier. Ils jouent un rôle important dans l’écosystème en éliminant les carcasses qui pourraient propager des maladies, et sont essentiels à l’équilibre des écosystèmes. De même, le vautour améliore le flux de nutriments dans les réseaux alimentaires. C’est une espèce à laquelle ne peuvent résister les germes et les microbes, à cause de sa capacité à les éliminer tous, quand ils pénètrent son intestin. « Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle Dieu l’a créé, pour nous permettre d’éliminer les germes qui vont se multiplier, se receler dans les cours d’eau, se propager dans la nature, pour mettre des sources de maladies au sein des populations. Le vautour a également une fonction de nettoyage », explique l’inspecteur forestier Matthias DANSI, lors d’un entretien à la radio nationale. Ces charognards par ce moyen, contribuent en effet à l’élimination des déchets organiques et à la prévention des maladies.

Malheureusement, les populations de vautours sont en pleine disparition inquiétante dans le monde entier. En Afrique par exemple, on estime que 95 % des vautours ont disparu au cours des 50 dernières années. Ce déclin est dû à plusieurs facteurs, tels que: le braconnage, la perte d’habitats, etc. Dans le cas du Bénin en particulier, il faut noter que la population du vautour charognard est en extinction rapide en raison des menaces auxquelles elle est confrontée à savoir, «  le braconnage à des fins médico-mystiques et de commerce des parties/organes, la perte des sites de nidification par la déforestation, la mauvaise connaissance de l’écologie et de l’éthologie des vautours charognards, la non-disponibilité et sécurisation de la nourriture de l’espèce, l’absence de centre d’accueil et de soins aux vautours charognards et autres oiseaux en difficultés ». En outre, les vautours sont souvent victimes d’empoisonnement accidentel lorsqu’ils consomment des carcasses d’animaux domestiques qui ont été traitées avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Par conséquent, la situation à laquelle sont soumises ces espèces regorge d’énormes conséquences graves sur les écosystèmes. Ainsi, l’accumulation de carcasses peut entraîner la prolifération de mouches et d’autres animaux nuisibles, de même que la propagation de maladies.

Les vautours jouent un rôle important dans la régulation des populations de prédateurs, en éliminant les carcasses avant qu’elles ne puissent être consommées par les lions, les hyènes et autres animaux carnivores.

Pour cette cause, l’essentiel selon Matthias DANSI est d’ « informer la population, demander au gouvernement de mettre en place des projets de surveillance, d’alimentation et de protection des vautours; puis de mettre en place des projets de suivi de la population des vautours ». Aussi, faut-il interdire l’utilisation de certains AINS qui sont particulièrement toxiques pour les vautours; et créer des zones protégées afin de préserver leurs habitats et de les protéger contre les braconniers.

Enfin, il est à retenir que la disparition des vautours est une situation alarmante qui menace l’équilibre des écosystèmes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *