Abomey-Calavi
Santé et Nutrition

ATELIER DE VALIDATION AU BURKINA FASO

Un atelier de validation du Plan national santé environnement 2022-2026 et du Plan triennal de gestion des déchets biomédicaux 2022-2024 au Burkina Faso a eu lieu à Ouagadougou, sous la présidence de la secrétaire générale du ministère de la Santé, représentée par Dr Zakariya Yabré.

Les participants ayant pris part à l’atelier de validation

Vanessa ZANNOU

Les travaux de l’atelier de validation du Plan national santé environnement 2022-2026 et du Plan triennal de gestion des déchets biomédicaux 2022-2024 se tiennent sur deux jours. Cet atelier a été financé par le projet de renforcement des services de santé (PRSS). Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, près d’un quart de la totalité des décès dans le monde est imputable à des facteurs de risques environnementaux évitables. De plus, en Afrique, près de 23% des décès prématurés sont dus à des facteurs de risque tels que le mauvais assainissement, la qualité de l’air, l’accès limité à l’eau potable, les produits chimiques, les déchets etc.

Au plan national, les données de l’annuaire statistique sanitaire 2020 ont révélé que le paludisme est le premier motif de consultation (39,8%) suivi des IRA (23,4%), des parasitoses intestinales (4,3%) et des maladies diarrhéiques (3,9%). Aussi, la mauvaise gestion des déchets biomédicaux dans les structures sanitaires, le dépôt inadéquat de ces déchets ont des conséquences énormes sur la santé de la population et sur l’environnement. C’est dans le processus de mise en œuvre de cette déclaration que le Plan national santé environnement 2022-2026 et le Plan triennal de gestion des déchets biomédicaux 2022-2024 au Burkina Faso ont été élaborés.

Cet atelier qui a regroupé des représentants des ministères en charge de l’eau, de l’environnement, de la santé et les instituts de recherche vise à valider lesdits documents. Le représentant de la secrétaire générale du ministère de la Santé, Dr Zakariya Yabré, a indiqué que ces documents ont été élaborés pour accompagner le ministère de la Santé dans la mise en œuvre des différentes interventions qui ont été programmées, rappelant par ailleurs que le Burkina Faso a souscrit à des engagements sous régionaux en matière de santé et environnement. « Nous avons participé à la déclaration de Libreville sur la santé, et l’environnement en Afrique. Il y a eu également la deuxième rencontre interministérielle sur la santé et l’environnement. A cette occasion, nous avons pris un certain nombre d’engagements. Ces deux documents stratégiques, objet de la présente rencontre, vont traduire en action les différents engagements qui ont été pris au niveau de l’Afrique », a-t-il déclaré.

Le Plan triennal de gestion des déchets biomédicaux enseigne sur les risques liés aux déchets biomédicaux dangereux et les moyens de les gérer à partir du tri au niveau du producteur du déchet jusqu’au niveau de l’élimination du déchet. Dans le cadre de ce plan, le ministère de la Santé et de l’hygiène publique vise huit objectifs stratégiques dont la finalité est de permettre aux établissements de santé de pouvoir mieux gérer les déchets biomédicaux. A terme, ce plan triennal permettra aux établissements de santé de pouvoir élaborer leur plan opérationnel institutionnel. Il servira aussi de référentiel pour accroître le rôle des décideurs régionaux et municipaux dans la santé et la préservation de l’environnement en règlementant davantage la gestion des déchets biomédicaux. Le budget prévisionnel de ce plan s’élève à 15 933 423 700 francs CFA. Le budget disponible est de 2 291 184 720 francs CFA. La mise en œuvre sera coordonnée par l’équipe de la direction de la protection de la santé de la population du ministère de la Santé et de l’hygiène publique.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image